• Vous avez dit électron libre? Par Chantal Dupille,journaliste non-conformiste

     
     
    Samedi 24 novembre 2012

     

     

     

     

    Je suis un électron libre égaré dans un monde conformiste

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vous avez dit électron libre ?

     

    Par Chantal Dupille

     

     

     

     

     

    Electron libre. Ne me cherchez pas, vous ne me trouverez pas. Je suis insaisissable. Tant pis pour ceux qui tiennent à cataloguer les gens ! Certes, je suis une humaniste, mais inclassable. Tenez, par ex je me suis toujours sentie citoyenne d'un seul monde, sans frontières et donc attirée par la foi Baha'i très progressiste (J'ai connu leurs adeptes à travers des reportages pour FR3 et pour le mensuel alsacien Objectif Alsace) dont le credo est "La terre n'est qu'un seul pays et nous en sommes tous les citoyens". Et pourtant, je suis une farouche adversaire de la mondialisation... mais parce qu'elle est libérale, capitaliste, financière, militaire, contre les peuples qu'elle met en compétition les uns contre les autres alors que je prône au contraire la solidarité, la coopération. D'autres exemples ? Il y en a plein ! J'ai eu une éducation catholique, par mon père, et je suis très critique vis-à-vis de l'Institution, du Vatican, des dogmes, de la papolâtrie; je suis d'origine juive du côté de ma mère ukrainienne, et je dénonce avec force le sionisme (généralement talmudiste) arrogant, immoral, intolérant, communautariste, haineux, raciste, fascisant, colonialiste, impérialiste, prédateur, va-t-en guerres (tout ce que je déteste, donc); je me suis convertie par hasard dans les milieux évangéliques, et maintenant je les fuis à cause de leur sectarisme, de leur fondamentalisme, de leur (néo)conservatisme, de leurs ridicules atlantisme (les Etats-Unis bafouent sans cesse les principes divins) et sionisme (les conduisant à fermer les yeux sur les crimes d'israël et à soutenir cette entité pourtant surtout païenne et par nature diabolique).

    Et en matière politique, ce n'est pas mieux, même si en réalité la continuité est totale entre jadis le soutien au CERES (aile gauche chevènementiste du PS, alors très à gauche et intransigeante en matière d'indépendance nationale) et le souverainisme de gauche d'aujourd'hui, me portant à soutenir les orientations de M. François Asselineau pourtant hier de Droite, mais qui a évolué avec le monde et qui défend désormais à la fois la souveraineté nationale (le poussant à demander la sortie de l'euro, de l'UE, de l'OTAN, et des Institutions internationales) et le programme très social du CNR, le Conseil National de la Résistance ayant uni Gaullistes et Communistes autour d'un même idéal de justice sociale. Dois-je rappeler que nous devons au CNR les grandes conquêtes sociales auxquelles nous sommes tous si attachés ? Bref, je n'ai pas changé, même si je suis déconcertante : A la fois patriote par nécessité (contre la mondialisation hideuse, entre autres broyeuse d'emplois comme de souveraineté), à gauche par le coeur et verte par amour de la vie, du vivant, de la nature, des animaux. Et ayant en aversion l'Europe atlantiste au service de la Haute Finance et de l'Empire ! Alors, au premier tour je choisis le PC ou le Front de Gauche, et au 2e, j'élimine le pire. En cas d'un duel Copé-Valls, je m'abstiens, bien entendu. Je ne suis même plus sûre, faute de mieux, de voter PS au second tour, car Hollande engage la France dans l'Europe atlantiste et dans ses guerres atroces, illégitimes. Et il fait le lit du terrifiant Nouvel Ordre Mondial.

     

     

     

     

     

    a-eva-chantal-34-ans-en-portrait.jpg A-Chantal-en-Amazonie.jpg

     

     

     

    A la fois féminité - et esprit aventureux (à califourchon, en Amazonie)

     

    Massacre de la forêt amazonienne.. Chantal Dupille chez les Aucas (Rio Napo)

     

     

     

    Côté perso, puisque ma mère a mal vécu la naissance d'une 2e fille (ma pomme), j'ai à la fois affirmé ma féminité (cheveux longs, robes, etc) et l'esprit aventureux qui caractérise la gent masculine (au lieu de jouer à la poupée avec mes copines, je construisais des barrages sur les cours d'eau avec les garçons, j'explorais les terres inconnues, je tapais dans un ballon, je jouais aux gendarmes et aux voleurs...), et en réaction au favoritisme, déjà rebelle j'ai déserté mon camp naturel, la haute bourgeoisie, pour le peuple, sa vie, ses combats. "Chantal est une grande bourgeoise qui a su s'élever au rang de prolétaire", a dit un jour mon ex-mari. A 4 ans, déjà, au cours Hattemer fréquenté par la fine fleur de l'aristocratie, je m'insurgeais : "Pourquoi tous ces bijoux, tous ces riches, alors qu'il y a tant de pauvres ? Ce n'est pas juste" Et tout naturellement, ensuite, j'ai quitté mon cadre très supérieur de mari (grande école, actuaire...), j'ai refusé la titularisation à FR3 (la carte de presse donne tous les droits, trop de droits même celui de mentir), et j'ai décliné l'invitation du PS où je militais, d'être députée au moment où justement, ce Parti cherchait des femmes pour le représenter. Cerise (frugale) sur le gâteau, j'ai choisi la pauvreté, la modestie, la simplicité de vie, pour vivre de l'intérieur les difficultés de tant de Français et pour goûter les vraies valeurs. Ainsi, on ne pourra plus jamais me dire comme lorsque j'ai conduit pour le PS, une Liste d'Union de la Gauche : "Comment, avec votre situation de journaliste-écrivain, avec un mari cadre supérieur, pouvez-vous représenter la Gauche ?". Maintenant, c'est clair : Je suis une femme du peuple qui défend ses intérêts. Point barre ! J'ai quand même été très vexée lorsque pour le compte de FR3 Alsace, Raymond Roumegous m'a interviewée : Il a choisi pour cadre un salon très moyen-ageux, rappelant celui des châteaux. "Et pourquoi pas un intérieur rustique, ou typique (latino, par ex, avec ses fers forgés, son bois et ses cuirs) ? Là, on se croirait dans un château-fort !". "Parce que c'est votre place naturelle", m'a-t-il dit ! Vlan, reçu en pleine poire ! Comme quoi, on a beau se prolétariser, il reste toujours quelque chose de son enfance, contre son gré - au moins une apparence ??? Ou quoi ? Ce qui est sûr, c'est que les plus fidèles militants sont justement ceux-là, issus d'une pareille histoire, d'un pareil moule (Allende, Guevara, Castro etc) !

     

     

     

    Un peu plus de 2 mn. Attention, la vidéo démarre lentement, lenteurs au début !

     

     

     

    R-sistons vidéo 7. En 1982, eva interviewée par un journaliste-producteur de FR3, 3 mn  
    02:59

     

    R-sistons vidéo 7. En 1982, eva interviewée par un journaliste-

     

     

     

    Alors, je suis tout à la fois prolétaire par vocation et bourgeoise par la naissance, de gauche et craquant aujourd'hui pour un souverainiste venant de la Droite (mais qui est un courageux résistant au Système, lui seul ostracisé par les Médias ce qui prouve la sincérité de son engagement contre cette société européiste, libérale, atlantiste, communautariste, anti-sociale..), verte mais rejetant l'Europe-écologie d'un Cohn-Bendit, chrétienne par l'éducation et par conversion mais d'une certaine façon là aussi dissidente car Protestante (un joli nom, tiens !) et touchée par la poésie et la simplicité du Coran, Française de naissance mais lorgnant vers l'Espagne passionnée et la Russie sensible, très croyante en Dieu mais rejetant la religion et les Institutions religieuses, femme d'ordre opposée à l'Ordre nouveau, ayant la nostalgie du monde rural ancien et des valeurs éternelles tout en soutenant les engagements pour le progrès, la Justice, la communion des individus, et bien sûr la Paix coûte que coûte - bref inclassable, déroutante, et atypique. N'en rajoutez pas, la coupe est pleine !

    De quoi déplaire à tout le monde ! Qui peut se reconnaître en moi ? Les lecteurs du site l'Indépendant, au si joli nom, ou ceux du Comité Valmy, Gaullo-communistes engagés contre l'impérialisme ? Mais encore ? Pas le FN malgré ma position anti-mondialisation, car je dénonce avec force le racisme, le culte de l'homme fort, etc. Pas les Identitaires, car mon identité est universelle, multiple, bien que je sois patriote en réaction à ce monde de l'Argent et par goût pour l'Histoire et les valeurs françaises spécifiques. Pas les communautaristes, les libéraux, les atlantistes et les sionistes, car leur idéologie est contraire à mon humanisme ouvert et fraternel. Pas les Centristes, qui ne prennent pas clairement position ou qui penchent à droite. Pas les Socialistes, car ce sont de faux socialistes. Pas les Verts, car ils ne se reconnaissent certainement pas dans mon rejet de cette Europe. Pas les sympathisants du Front de Gauche, car je vais plus loin qu'eux dans le refus de l'Europe, de l'OTAN, du Système. Pas les Anarchistes, car je suis légaliste. Pas les Radicaux, car je suis non-violente et douce. Pfff ! Il n'y a que les Lecteurs-Conseils de Fayard pour avoir apprécié (je les cite) ma "personnalité si riche et si belle". Pardi ! Un éditeur en a marre de lire toujours la même chose. Alors lorsqu'il voit arriver une biographie originale, rigolotte, primesautière, écrite par une plume qui ne se prend pas au sérieux et qui croque la vie avec gourmandise et passion, là ça passe ! Mais tout le monde n'est pas un Editeur blasé, et tout le monde est attaché à son identité spécifique.

    Et donc je suis un électron libre, une artiste, une abeille qui butine et qui prend le miel là où il est bon, quel que soit le côté, ou encore un drôle d'oiseau qu'on n'enferme pas dans une cage ou dans un Système. Et je reste un électron libre.

    Tant pis pour les grincheux !

    Et tant mieux pour ceux qui ont de la fantaisie et qui en ont marre de la Pensée Unique !

     

    Chantal Dupille

     

     

     

    http://r-sistons.over-blog.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :