• Pourquoi je quitte la France (Chantal Dupille)

     

    Pourquoi je quitte la France (Chantal Dupille)

    Pourquoi je quitte définitivement la France

    Par Chantal Dupille (eva R-sistons)

     

    Mes ami(e)s,

    Je quitte définitivement la France en mars. J'aime trop ce pays légendaire pour y rester. Depuis qu'elle est dirigée par une horde de fanatiques néo-sionistes comme un Sarkozy, un BHL, un Hollande, un Valls ou un Fabius, depuis qu'elle est représentée par des Meyer-Habib au Parlement ou des Pujadas, des Cohen ou des Haziza à la télévision, la France devient l'ombre d'elle-même, intolérante, belliciste, raciste, haineuse, violente, clivante... 

    http://www.dailymotion.com/video/xyt8pb_le-drame-francais-c-est-aujourd-hui-un-pays-colonise-r-sistons-video-16_news

    J'aime par-dessus tout la Paix, or je vois une France désormais occupée par les sionistes qui fait la guerre partout, sous de faux prétextes, pour servir l'Empire et ses prédateurs sanguinaires, en créant sans vergogne des foyers d'incendie comme en Libye, en Afrique (avec des Boko Haram), en Syrie ou en Ukraine aux côtés soit des pires terroristes égorgeurs, soit des pires néo-nazis. Et je vois aussi un pays entretenant un terrifiant choc de civilisations avec soi-disant d'un côté de "gentils Juifs éternellement victimes" et de l'autre, de "méchants Musulmans sans cesse bourreaux", choc clivant la France et la préparant à la guerre civile, au chaos et même à la guerre mondiale contre un Poutine "coupable" de défendre nation, non-ingérence, paix, religion, famille, traditions.

     

    cabu-charlie-hebdo-n-266_écrasez-flics

     

    J'aime par-dessus tout la Vérité, et je vois cette France fanatiquement sionisée mentir en permanence en assurant défendre la République (tout en la niant désormais même sur le timbre français), en combattant le terrorisme tout en le provoquant, en l'entretenant, en l'armant, en fabriquant même de faux attentats comme celui de Charlie Hebdo pour "au nom de la liberté d'expression" (quelle hypocrisie !) imposer une Pensée Unique dictatoriale dès l'école au point de traquer tous ceux qui ne sont pas Charlie, de les discréditer en les traitant de sales "conspirationnistes", et même de poursuivre des enfants ayant lâché une parole maladroitement différente !

     

     

    J'aime par-dessus tout la Liberté, et je vois la nouvelle France se soumettre à l'Amérique des cow-boys, désinformer dans tous les médias, traquer toutes les pensées non-alignées, les discréditer, les diffamer, les black-lister (comme pour François Asselineau ou pour moi-même), et même empêcher l'humoriste préféré des Français, Dieudonné, de faire son métier simplement parce qu'il est légitimement anti-sioniste. L'opération sous faux drapeau "Charlie" aura conduit les Français à manifester ("pour la liberté d'expression"), alors même que celle-ci était l'étape la plus importante pour mettre en place des lois liberticides (sorte de patriot Act à la française, avec de surcroît l'abjecte pénalisation de l'anti-sionisme) puis une dictature sous la conduite du sayan Manuel Valls que l'on imposera, sondages bidons et désinformation aidant, à la tête de la France pour la dompter, l'asservir, la tyranniser, la dénaturer, la détruire et la placer sous le joug démoniaque du Nouvel Ordre Mondial totalitaire, liberticide, asexué, esclavagiste...

    J'aime par-dessus tout la Justice notamment sociale, et je la vois chaque jour davantage bafouée, notamment avec des Macron-Rothschild privilégiant les plus fortunés, privant peu à peu les Français de leurs conquêtes sociales, de leurs services publics ou de leur Droit du Travail. Je rêvais d'une vraie Opposition, bien de gauche comme en Espagne avec Podemos, on a en France le FN, une Opposition poison, raciste, haineuse, anti-sociale, fascisante, menant à la guerre civile.

    J'aime par-dessus tout la Fraternité, la tolérance, et je vois surgir une France blanche, arrogante, hautaine, méprisante, raciste, islamophobe, anti Noirs ou Roms... et donnant la parole à tous ceux qui vomissent les citoyens issus de la diversité, osant tracer de nouveaux apartheids entre France des "grandes" métropoles et de la ruralité, des villes et des quartiers périphériques, du sang pur ou de sang mêlé...

     

    pas-charlie-chrétien

     

    J'aime par-dessus tout Dieu, et je vois cette France radicalement sioniste et franc-maçonne, nauséabonde, ériger en symbole une femen hystérique (sur ses timbres) ou un Charlie Hebdo qui sans cesse crache sur Dieu, le sacré, la famille..., ou encore interdire la traditionnelle crèche de Noël, laisser les Chrétiens se faire massacrer un peu partout dans le monde, et surtout préparer pas après pas le Nouvel Ordre Mondial qui imposera une religion unique satanique ainsi qu'un seul genre humain procréant avec la PMA.

    Pour ne plus subir cette France, comme beaucoup d'humanistes sincères, je la quitte. Sans regrets...

    Hélas !

    Mais pour un pays hispanique, quel plaisir !

    Chantal Dupille

     

    Pourquoi je quitte la France (Chantal Dupille)

     

    Voici un article qui montre en particulier ce qu'est la France soi-disant laïque, et en réalité sioniste, raciste, cathophobe et islamophobe :

     

    Islamophobie : Le ras-le-bol d’un élu d’Angers

    Publié par Gilles Munier sur 13 Février 2015, 18:26pm

    Catégories : #islam

    Islamophobie : Le ras-le-bol  d’un élu d’Angers

    L’urologue Abdel-Rahmène Azzouzi est chef de service au CHU d’Angers. Membre du Conseil municipal de la ville d’Angers depuis 2008, il a décidé de démissionner de son mandat. Texte de la lettre qu’il a adressée à ses collègues et amis.

    Revue de presse : Le Monde des religions.fr (10/2/15)*

    Tribune libre du Professeur Abdel-Rahmène Azzouzi

    Chers collègues et amis,

    Il faudrait peut-être que je continue à faire semblant de partager un chemin commun avec vous dans une France qui chaque jour renie un peu plus ses valeurs républicaines. Je ne le ferai pas car beaucoup trop nous sépare. Devrais-je faire semblant d’accepter votre absence de réaction, alors que toute une partie de nos concitoyens vit déjà dans une situation d’exception et que des lois visant implicitement les Français musulmans se succèdent ? Devrais-je faire semblant d’accepter votre adhésion religieuse à une laïcité qui est devenue en réalité l’arme ultime et exclusive contre les musulmans de France ? Devrais-je faire semblant d’accepter votre mutisme lorsque l’école de la République s’attaque avec violence à des enfants de 8 et 10 ans parce que musulmans ? Devrais-je faire semblant d’accepter que vous détourniez le regard lorsque la police française, institution républicaine où le racisme est endémique, tout comme dans l’armée française, interroge ces mêmes enfants, comme on interroge des criminels, sous la bienveillance de la ministre de l’Éducation ? Devrais-je faire semblant d’accepter qu’une mère de famille, parce que musulmane, se voit retirer brutalement ces cinq enfants un matin, à 6h00, par ces mêmes forces de police qui vont jusqu’à refuser qu’elle allaite son bébé de 3 mois ? Devrais-je accepter dans la mort de Bertrand Bilal à Joué-les-Tours que le parquet fasse obstruction à la justice en refusant de nommer un juge d’instruction, empêchant ainsi de réfuter la version officielle de djihadisme reprise machiavéliquement par le ministre de l’Intérieur et le Premier ministre ? Devrais-je faire semblant d’ignorer la politique islamophobe de l’État français qui, premier pourfendeur de la laïcité, s’immisce en permanence dans la gestion du culte musulman pour mieux l’empêcher de s’organiser, tel que le fait le préfet Burdeyron qui privilégie la gestion du culte musulman angevin par le consulat du Maroc plutôt que par les dignitaires angevins d’obédience musulmane ? Devrais-je faire semblant d’ignorer cette lecture de la laïcité à géométrie variable par le gouvernement français qui demande aux musulmans d’être invisibles dans l’espace sociétal français, mais qui termine ce merveilleux élan républicain du 11 janvier dans la synagogue de la Victoire, en présence des Premier ministre et ministre des Affaires Étrangères du gouvernement israélien sous les cris de « Bibi » et de nombreux drapeaux israéliens agités dans un lieu de culte par des citoyens français de confession juive ? Devrais-je continuer de feindre l’approbation lorsqu’à longueur de temps, et malgré le tsunami qui vient de s’abattre sur la France, les médias continuent, comme si de rien n’était, à inviter les mêmes Zemmour, Finkelkrault, Fourest et autre Pelloux pour nous prodiguer les règles d’un vivre-ensemble dont ils n’auront jamais le secret ? Devrais-je faire semblant d’accepter l’ostracisation permanente de Tariq Ramadan, intellectuel contemporain hors norme, pendant que Zemmour sature les plateaux des médias, mais aussi les salles municipales de France et de Navarre ? Devrais-je faire semblant d’ignorer l’apartheid médiatique et politique dans lequel sont tenus des milliers d’intellectuels et d’experts français de confession musulmane qui pourraient apporter la contradiction, voire la construction, dans les innombrables débats et questions qui les concernent directement et dont les Français sont abreuvés jusqu’à plus soif ? Devrais-je faire semblant d’ignorer que la discrimination à l’emploi et aux logements dont sont victimes les Français de confession musulmane est la règle plutôt que l’exception ? Devrais-je faire semblant de soutenir aux prochaines élections cantonales la nuée de candidats et candidates locaux tous plus blancs les uns que les autres, comme pour mieux signifier, génération après génération, que les minorités n’auront jamais vocation à représenter l’ensemble de leurs concitoyens, ce qui me donnent la nausée ?

    Insidieusement, la France est probablement devenue la nation démocratique la plus islamophobe du monde et vous, élus du peuple de France, vous en portez, que vous le vouliez ou non, que vous en soyez conscients ou inconscients, une part de responsabilité. Parce que vous avez trop longtemps détourné le regard, des millions de Français de confession musulmane vivent quotidiennement dans le malaise et l’incertitude. Je vous reproche, toutes ces années, d’avoir laissé vos hauts responsables politiques, mais également les grands médias nationaux installer progressivement le poids d’une culpabilité imaginaire sur les épaules, déjà chargées par l’Histoire, de vos concitoyens français d’obédience musulmane majoritairement issus des colonies de feu l’Empire français.

    Honte sur ces puissants, mais lâches, de jeter en pâture toute une partie de la population française, parce que musulmane, à la vindicte populaire. Et si ce n’était cet attachement viscéral aux véritables valeurs de la République, qui n’ont plus cours dans notre présente société asservie par l’argent, mais également à cette incompressible volonté de donner corps à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, véritable patrimoine génétique du digne et généreux peuple de France, alors notre lien à la France serait pour le moins conflictuel. Je n’ai, en effet, aucune appétence pour les États malveillants et ceux qui les servent.

    Parce que la France est cette nation particulière dans laquelle vivent pacifiquement de citoyens athées, chrétiens, juifs et musulmans, pendant longtemps, j’ai cru que nous finirions, à force de bonne volonté, par construire une Terre d’Andalousie, fruit du génie français qui aurait pu servir de modèle de société dans un monde en perte de repères et de sérénité. Mais le camp des éradicateurs est activement à l’œuvre et couvre les voix et actes du camp des conciliateurs. Ce qui en ressortira sera le fruit de vos actions ou inactions et celui de vos combats ou capitulations. Ceux qui ne s’obstinent pas à construire la paix obtiennent la guerre. Aussi petite fut ma contribution, mon retrait n’est pas une défaite pour moi mais pour vous. À présent, je m’en lave les mains et après toutes ces années de luttes et d’avertissements sans succès, je m’en retourne à mon épouse, à mes enfants et à mes deux ânes. Fraternellement.

    *"Devrais-je faire semblant ?"

    http://www.france-irak-actualite.com/2015/02/islamophobie-le-ras-le-bol-d-un-elu-d-angers.html

     

    Pourquoi je quitte la France (Chantal Dupille)

     

    Article conseillé sur des bizarreries

    dans l'affaire Charlie Hebdo

    Charlie Hebdo: Toutes les "bizarreries". Et Israël ?

     

    ..


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    celtic
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 16:19

    Bonjour Chantal,

    c'est exactement pour ces mêmes raisons si parfaitement énumérées que je ne quitterai jamais mon pays que j'aime, car si tout le monde s'enfuit, comme les rats quittent le navire qui coule, qui le défendra alors ? le courage est de rester et de se battre. Peut-être ne gagnerons-nous pas, mais nous aurons luttés et c'est ce camp que j'ai choisi. Lorsque la France vacillait sous les armées anglaises, Jeanne d'Arc s'est levée, par obéissance à ses "voix" et par amour de sa patrie et de son roi, elle a pris les armes. Pouvons-nous imaginer Jeanne d'Arc s'enfuyant ? Non, bien sûr que non. De la même façon, nous sommes appelés à défendre notre pays quelle qu'en soit l'issue. Ne pas céder, ne rien céder !

    Vos articles sont formidables, tant pis pour ceux qui restent, et n'oubliez pas, dans ce pays hispanique qui vous enchante, ceux qui ont décidé de se battre jusqu'au bout, les derniers résistants en quelque sorte.

    Celtic

     

     

     

     

     

     

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 23:02

    Oui Cédric bravo de rester résister sur place. Moi "intellectuelle" (ESPRIT LIBRE), et journaliste honnête, j'étouffais, je suffoquais de voir la France dénaturée, intolérante, hypocrite, haineuse, raciste... Ex ici dans un pays hispanique, Assad est présenté comme "le Président Assad", alors que TOUS ici dans les meRdias ou chez les politiques, parlent de ce Président bien élu (88% des Syriens, élections devant observateurs internationaux) en tant que "dictateur" ! Cette France hypocrite monte un attentat bidon Charlie, soi-disant au nom de la liberté d'expression, et ostracise, discrédite, les esprits libres comme F. Asselineau, Dieudonné, moi-même... Les listes noires existent en France ! Un auteur Esprit libre, sincère, n'y survit pas... 

    Bonne chance, bon courage, et merci ! Bravo... Moi auteur je dépérissais ! Amicalement chantal dupille (eva R-sistons)

    3
    hcgaia
    Lundi 21 Novembre 2016 à 12:25

    Bonjour

    Après 25 ans d expatriation, USA, Nigeria ( ou j ai dirigé Sodexo )....et 10 ans en République Dominicaine, je suis revenu en France en 2014.

    En Normandie, puis dans les Vosges...

    Ecoeuré par l abrutissement et la veulerie des français, ( qui n ont en réalité que ce qu ils méritent ) j ai quitté la France le 18 Juin ( le gal DeGaulle avait quitté la France pour Londres ) de cette année pour la Crète !!!!

    Au lieu d etre un calvaire, chaque journée est un enchantement. J y ai trouvé, outre le cadre géographique de toute beauté, un tissu social, une alimentation saine et naturelle, une vraie solidarité insulaire, la tranquillité de la vie simple et un grand détachement d avec le reste du monde...etc

    J ai une chienne malinoise, 2 poulets, 3 chats et un grand jardin rempli d orangers, citronniers, avocatiers.....dans un petit village ou tout le monde se connait et se salue cordialement

     

    4
    hcgaia
    Lundi 21 Novembre 2016 à 12:36

    La résistance, on la connait. Invasion de la France par les allemands en moins  un mois.

    Sauf qu aujourd hui, la France est déjà envahie et soumise, voire collaboratrice.

    L ennemi est invisible. Autrefois , les esclaves avaient des chaines aux pieds. Aujourd hui les chaines sont dans leur tete.

    Lorsque ( état d urgence oblige ) , la police française, la gendarmerie française viendront réquisitionner vos armes, vos stocks d essence et de nourriture, votre or et vos économies, quelle résistance allez vous y opposer ??????

    5
    Mardi 22 Novembre 2016 à 00:36

    "chaque journée est un enchantement. J y ai trouvé, outre le cadre géographique de toute beauté, un tissu social, une alimentation saine et naturelle, une vraie solidarité insulaire, la tranquillité de la vie simple et un grand détachement d avec le reste du monde..".

    Comme je comprends, et j'adhère à cette description ! Entouré de nos amis les animaux (moi j'en ai quatorze), chantal

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :