• Le IVe Reich en route - La mode des Murs

     
     
    Mercredi 19 février 2014

     

     

     

     

    CONCENTRATION CAMP by aspius

     

    http://aspius.deviantart.com/art/CONCENTRATION-CAMP-53934063

     

     

     

     

     

    Suite et fin de la précédente parution,

     

    les deux derniers posts pour le 1er blog à publier.

     

    Voir l'introduction du précédent article (Ch.D)

     

     

     

     

     

    NWO-bebe-genetiquement-modifie.jpg

     

     

     

    Nouvel Ordre Mondial : Le IVe Reich

     

     

     

    L'enfer qu'Orwell n'aurait pas imaginé !

     

     

     

    Par eva R-sistons (Chantal Dupille)

     

     

     

     

     

    Le Nouvel Ordre Mondial ! A l'image du Gender, un Loch Ness, pour reprendre l'expression de  Najat Vallaud-Belkacem ? Une invention de paranos ? Non, une réalité. Sur les moteurs de recherche, tapez Nouvel Ordre Mondial et Sarkozy, vous verrez ce qu'il en dit dans ses meetings : "On y viendra, qu'on le veuille ou non !".  Interrogez aussi DSK ou Attali sur Google, et vous verrez que le Loch Ness est une réalité ! Et qui avance à pas de géants. Pour le malheur des peuples !

     

     

     

    Voici un peu plus d'un an, j'ai fait une vidéo d'introduction au sujet :  

     

    R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"

     

     

     

    Depuis, bien des choses ont changé. Ont empiré, en fait !

     

     

     

    Donc, le NWO avance très vite. Le monde entier doit être sous la coupe de ce IVe Reich. Hitler, avec son Reich européen, à côté, c'était de l'opérette ! Et pour soumettre les pays, "qu'ils le veuillent ou non", tous les moyens sont bons : Tentatives de coup d'Etat, comme au Vénézuela, en Bolivie, ou... en Ukraine, pour remplacer le Gouvernement légitime, élu, par un autre, aux ordres ; Pseudo Révolutions Orange, déstabilisation de pays, chaos... ou guerre, si ça ne suffit pas ! 

     

     

     

    Car un pays qui tombe, c'est non seulement la garantie de le contrôler, de le piller, de l'endetter, mais aussi l'assurance de lui imposer ensuite la société totalitaire du NWO, avec son changement de civilisation. Ou plutôt, avec sa barbarie !    

     

     

     

    Et le racket des peuples, c'est lui ! Même l'épargne renflouera les coffre-forts garnis des banksters. Les Nations doivent disparaître, et les biens des peuples (fleurons de l'industrie, patrimoine, etc) sont promis aux prédateurs. Tout sera privatisé, les retraites, les services publics, les services sociaux, le Droit du Travail, etc, rien de ce qui a été conquis par nos aïeux ne doit échapper à leurs fourches caudines. Les emplois ? Ils sont condamnés : Fonctionnaires, paysans, ouvriers, caissières... Et puisque les soupes populares coûteront trop cher, on élimine massivement, dès maintenant : Guerres, chaos, OGM (suicides par centaines de milliers), alimentation industrielle, médecine Big Pharma, pesticides... Et n'oublions pas les astuces du NWO totalitaire pour mieux contrôler les vivants: Avec la puce, on pourra observer à la loupe la moindre de nos pensées !  Le paradis, quoi !

     

     

     

    Tout sera fait pour qu'il y ait un seul Parti, une seule langue, une seule religion (d'essence satanique), une seule culture (la Mac Do ?), et le reste à l'avenant... 

     

     

     

     

     

    NOM-puce.jpg

     

     

     

     

     

    Mais la cerise sur le gâteau, c'est le plan du NWO pour les familles. Elles doivent disparaître, et les sexes, et les couples, et les enfants biologiques ! Le Mariage pour Tous, c'est le tremplin pour le mariage pour personne, puisqu'on préparera dès l'école au genre unique, neutre, et à la procréation juste médicalement assistée. Orwell n'avait pas imaginé tout ça ! Avec le NWO, tout est possible, comme dirait Sarkozy !

     

     

     

    Surtout quand l'homme choisi par Bilderberg, opportunément naturalisé français, Manuel Valls, présidera au destin de la France. Quand même !

     

     

     

    Un Fuhrer pour le IVe Reich...

     

     

     

    Bonne nuit, les petits... si vous pouvez !

     

     

     

    eva R-sistons

     

     

     

    .

     

    ________________________________________________________________________

     

     

     

     

     

     

     

    http://tristanlecomte.purprojet.com/photos/palestine/dsc00051.html

     

     

     

    Palestine, Jerusalem, le mur..de la honte, 2004

     

     

     

    La mode des Murs

     

    Par eva R-sistons (Chantal Dupille)

     

     

     

     

     

    Les Murs ont des oreilles, dit la sagesse populaire. Ils n'ont surtout pas d'âme ! En tous cas, on en érige partout !

     

     

     

     

     

    Or donc, il y avait un Mur, à Berlin. Pour séparer l'Est de l'Ouest. Et naturellement, l'Ouest s'est acharné à le discréditer. Et l'Est avec....

     

     

     

     

     

    Lorsqu'il tomba, l'Ouest se réjouit. Il fit la fête, diligemment relayée par les meRdias. Pensez donc ! Un monde sans mur... russe.

     

     

     

     

     

    Mais quelque part au Moyen-Orient, une entité, ardemment sioniste, se prit à regretter le mur. Et elle en construisit un pour se protéger de son voisin Palestinien qu'elle avait au préalable enfermé dans une prison à ciel ouvert. La sécurité n'a pas de prix, voyons !

     

     

     

     

     

    Permalien de l'image intégrée

     

     

     

     

     

     

     

    Une leçon que les nantis ont retenue, car des petits murs s'élèvent désormais partout. Pour préserver de la "populace"...

     

     

     

     

     

    Et puis, la Maison Blanche, ou Noire, je ne sais pas, trouva aussi à son goût l'idée des murs; Et elle en érigea à son tour un, pour se protéger des hordes de miséreux mexicains...

     

     

     

     

     

    Qu'à cela ne tienne, les murs sont désormais à la mode. Pour protéger les nantis... et les  pays ! Tant et si bien, qu'il en pousse partout... même en Turquie !

     

     

     

     

     

    Ainsi, le Mur de l'Est, à peine détruit, a fait des émules... L'Europe va d'ailleurs se protéger de certans citoyens: Les plus pauvres. La libre circulation sera de moins en moins pour les Européens, et de plus en plus pour les Capitaux, mondialisation oblige...

     

     

     

     

     

    Mais cette fois, le Mur idéologique a fait place à celui de l'Argent. Et celui-là, il ne tombera pas de sitôt !

     

     

     

     

     

    Eva R-sistons

     

     

     

     

     

    Palestiniens-coinces.jpg..

     

     

     

    ...

     

     

     

     

    Benyamin NetanyahouOn voit une sorte de maçon qui construit un mur. Manifestement, ce mur écrase des gens qui semblent hurler de douleur. Le ciment est couleur de sang, ce qui renforce l’aspect mortifère de la construction. Mais qui est ce terrible maçon, et qui sont ces gens qui souffrent dans ce mur ? Le terrible maçon, c’est Benyamin Netanyahou, le premier ministre israélien, et ces gens écrasés par les briques sont, bien sûr, les Palestiniens victimes du mur de séparation construit depuis des années, soi-disant pour assurer la « sécurité » d’Israël et en réalité destiné à voler les terres palestiniennes.

     

     

     

    Le dessinateur s’appelle Gérald Scarfe. Le titre du dessin est : « Va-t-on continuer à cimenter la paix ? ». Il a été publié dans le journal britannique Sunday Times dans lequel Gérald Scarfe dessine depuis 55 ans.

     

     

     

    Selon Algérie 1.com, malgré la longue carrière du dessinateur, ça s’est mal passé pour lui ! Le lobby sioniste britannique aurait immédiatement hurlé à l’antisémitisme et le journal a immédiatement lâché son dessinateur. Il faut dire que le patron du Sunday Times s’appelle Rupert Murdoch. Il a jugé son dessin « grotesque et offensant ». Il ajoute d’ailleurs que son journal « a une longue histoire en termes de défense d’Israël ».

     

     

     

    Il faut savoir que Gérald Scarfe a été l’illustrateur des Pink Floyd en particulier pour leur album « The Wall » comme on peut le voir dans la vidéo de l’album éponyme. C’est dire s’il a déjà eu l’occasion de réfléchir sur le mur qui enferme celui qui le construit !

     

     

     

    Mais quand même, ce dessin n’est qu’une critique de l’action d’un État qui construit un mur de séparation dans un territoire occupé. Cette construction a d’ailleurs été condamnée par les Nations Unies ! Comment et pourquoi une critique d’ordre politique peut-elle être jugée antisémite ? Mais parce que la critique porte sur Israël, bien sûr !

     

     

     

    Ainsi, le CRIF et la LICRA viennent de redéfinir le concept d’antisémitisme : est antisémite quiconque critique Israël !

     

     

     

    Mais pourtant, des gens qui en veulent aux juifs, ça existe pour de bon, et pas si loin. En Ukraine, les « gentils manifestants pro européens » sont pénétrés par d’authentiques antisémites, fils de pogromistes, laudateurs de la Waffen SS ! Et on en parle chaque jour à la télévision. Et en bien ! Le parti Svoboda a été créé sous le nom de parti national-socialiste. Ils veulent « dénaturaliser les juifs ukrainiens pour les envoyer en Israël ! ».

     

     

     

    Et l’adjointe de John Kerry, Victoria Nuland, en visite il y a peu à Kiev, vient de rencontrer ces « gentils pro-européens », dont le dirigeant de Svoboda… Le site du CRIF n’a fort curieusement rien relaté.

     

     

     

    Ce n’est tout simplement pas leur problème ! Leur problème, c’est de tenter d’empêcher toutes critiques de l’État d’Israël, en utilisant l’accusation infamante d’antisémitisme, à tous propos, et hors de propos ! Cela s’appelle « crier au loup ». Ces gens ne semblent pas savoir à quel point cela peut être dangereux !

     

    D.R.

     

    Publié par : http://www.resistance-politique.fr/

     

     

    .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :