• La guerre est toujours "belle,nécessaire,glorieuse", mais refusons-la!

     
     
    Dimanche 24 août 2008

     

    Afficher l image en taille réelleLa-Grand-Guerre...th.jpg142 x 100 | 10.6kB

    www.masqueoca.com


    Le discours de Sarkozy aux Invalides :
    Un discours qui reprend
    toutes les vieilles ficelles
    de la propagande de
    guerre.


    Quelles que soient l’opinion que l’on a sur l’engagement des forces françaises en Afghanistan, il n’empêche que le discours prononcé par M. Sarkozy à l’Hôtel des Invalides le jeudi 21 août 2008 fait immanquablement penser aux grandes figures de la propagande de guerre amplement utilisées lors de la "Grande Guerre".

    D’abord, tout au long du discours, le recours premier au registre de l’émotion "chagrin, tristesse, pleurs,..." devant laquelle toute réflexion un peu critique paraît obscène...

    Ensuite, la justification classique des buts de guerre au nom de la défense des grandes valeurs :

    En 1914, l’Allemagne était l’agresseur, elle avait violé le Droit, la France se battait au nom des Droits de l’Homme, de la civilisation..



    Voilà où les industriels du Charbon et de
    l'Acier ont conduit nos mari, frères, fils...
    Plus jamais ça !



    Aujourd’hui :
    "Ils ont donné leur vie loin de leur pays pour faire leur devoir, pour la liberté des droits de l’Homme, pour des valeurs universelles qui sont au cœur de notre République."
    "En Afghanistan, vous avez travaillé pour la paix."
    "la France n’est pas non plus un pays comme les autres. Elle est membre permanent du Conseil de sécurité. Elle a en charge, avec les autres pays du monde, je veux dire les grands pays, la responsabilité de la paix dans le monde."
    "vous vous battiez là-bas contre le terrorisme. Terrorisme qui a ravagé des familles sur le sol de la République française et qui, pour une large part, prend naissance là-bas où vous et vos camarades avez combattu courageusement".





    La diabolisation de l’ennemi :

    En 1914-18, le soldat allemand bombardait les civils, utilisait des boucliers humains, tuait des otages, était un barbare...

    Aujourd’hui :
    "Vous étiez engagés en Afghanistan dans un combat contre la barbarie, l’obscurantisme et le terrorisme".
    "Nous n’avons pas le droit de laisser les barbares triompher".
    "Dans ce pays qui était ravagé par la guerre, aux mains d’un régime moyenâgeux qui avait donné et qui donne encore, hélas, asile au terrorisme international, qui opprimait sa population et qui bafouait les droits les plus élémentaires de la personne, et notamment des femmes
    ".





    La glorification du sacrifice :

    En 1914-18, on ne compte pas les images de glorification du sacrifice, la journée du poilu, les marraines de guerre, le soldat inconnu...

    Aujourd’hui :
    "vous avez lutté des heures entières avec une bravoure et une ténacité qui forcent l’admiration".
    "Et pourtant donner sa vie avec honneur, c’est réussir sa vie".
    "Dix qui sont tombés en allant jusqu’au bout de leur engagement".
    "Ils ont donné leur vie loin de leur pays pour faire leur devoir".

    On pourra se reporter notamment à la description de ce
    jeu de l’Oie pour vérifier les affirmations concernant la permière guerre mondiale.

    Une différence notable cependant :
    Le "Je" présidentiel, utilisé 27 fois (dont 11 "je veux" et 4 "je sais"), loin devant la Nation, la France ou la Patrie... et cette phrase étonnante :
    "Je veux dire devant vos familles, à ce moment précis où je vous parle, jamais à quel point, je n’ai mesuré ce que peut être la solitude d’un chef de l’Etat face aux décisions qu’il doit assumer." Où le chef de l’Etat semble incapable de s’empêcher de mettre en avant sa "souffrance" même devant les dix cercueils des soldats....

    http://www.marcfievet.com/article-22175174.html

    Source vidéo : La Croix Vidéo discours Sarkozy, ou sur marcfievet.com


     

    Termignon, en Haute-Maurienne (Savoie) a un monument aux morts particulier. Il fit scandale. Une femme pleure les enfants du village morts à la guerre alors qu'un village se doit d'être fier d'avoir donné ses enfants à la Patrie.
    (JOKE)


    La guerre pour quelle patrie ?

    Quelle patrie ? Celles des multinationales de l'armement, des transnationales du Charbon et de l'Acier hier, aujourd'hui du pétrole ? 

    Eh bien, nous disons NON ! NON ! Mille fois non ! Non à la guerre, non à toutes les guerres !

    Elles ne solutionnent rien, elle multiplient les problèmes et les souffrances !

    Elles sont toujours à recommencer, car elles naissent en temps de crises (
    http://www.syti.net/SilentWeapons.html, la guerre comme inducteur économique ), et les crises sont inscrites dans la nature des régimes qu'on nous impose !

    Les citoyens, Hubert Védrine l'a encore dit récemment, ne veulent pas du libéralisme ! Les gouvernements n'ont pas à le leur imposer !

    Les guerres sont hideuses !
    Assez de champs de ruines qui ne profitent qu'à l'industrie de la reconstruction, à tous les  criminels qui devraient être en prison au lieu de diriger le monde ! 

    Assez de morts, assez de blessés, assez d'handicapés à vie, assez de souffrances,  assez de destructions, assez de larmes, assez de cris, assez de veuves éplorées, assez d'orphelins déchiquetés physiquement et broyés moralement, assez, assez, assez !

     

    La guerre contre l' Iran  ? Elle est voulue  arbitrairemement par Bush, son Administration de néo-cons, et leur muse israélienne.  Et tous les préparatifs se font à notre insu, pour que nous ne réagissions pas et pour qu' ensuite nous soyions mis en présence du fait accompli.  Eh bien, réagissons !


    La menace se précise...


    Les ruines, les morts, les séparations des familles, les destructions, la pollution nucléaire, les blessés, les handicaps, les mines anti-personnel, les angoisses, tout cela ce n'est pas pour ceux qui décident la guerre ! Eux se prélassent sur leur yacht ou dans leur ranch quatre étoiles !

    FEMMES ! Unissons-nous pour déclarer la guerre à la guerre, unissons-nous pour défendre le droit à la vie de nos enfants, unissons-nous pour préserver la paix coûte que coûte ! 

    J'appelle toutes les femmes de ce pays à réagir, et tous les hommes de bonne  volonté à s'associer à leur combat pour la vie, pour la paix, pour le droit au bonheur des autres !
     


    Soyez inspirées, mes soeurs ! Soyez vivantes ! Soyez belles ! Préservez la vie ! C'est notre vocation à nous, femmes, d' incarner toute la douceur du monde ! Rayonnons ! Et refusons de donner nos hommes aux marchands de canons ! Refusons de transformer notre Mère terre en champ de ruines !


    TAGS : Guerre, Sarkozy, Invalides, Afghanistan, Allemagne, femmes, Hubert Vedrine, Iran, Droits de l'homme, Charbon et Acier, Pétrole, Termignon, Israël, néocons, barbares, Conseil de Sécurité...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :