• La dramatique disparition de nos paysans - Le choix de la terre, de la vie

     
     
    Mercredi 9 janvier 2013

     

     

    * rural-paturages-verts-TB.jpg

     

     

    Le choix de la terre,

    le choix de la vie !

    Par Chantal Dupille

    .

     

    Paysan ! Un mot qui m'est si cher, à moi qui ai un amour irlandais de la terre. Dans mon logement, il y a un tableau, mon préféré d'ailleurs, qui représente le poulailler que mes parents avaient. On le voit ici derrière moi, dès la première image, et c'est ma mère qui, en plein bombardements de la Normandie en 44, trayait les vaches et nourrissait les poules alors, les bienheureuses, en liberté :  http://www.dailymotion.com/video/xvdxwi_la-bouffonnerie-du-11-septembre-2001-en-2-mn-r-sistons-video-13_fun#.UOyohKzeEa8

     

    Et j'aime parler de nos villages si beaux : http://www.dailymotion.com/R-sistons#video=xl9tpd

     

    Terrible ! 50 exploitations agricoles disparaissent chaque jour en France ! A-t-on pris conscience du DRAME que vit notre pays, une terre de paysans ? Et du drame que vivent ceux et celles qui ont tout donné pour perpétuer ce mode de vie, 365 jours par an !

     

     

    rural-mitterrand-force-tranquille-2.1266760769.jpg

     

     

    Mitterrand a enfin réussi à devenir Président grâce à l'inspiration de ses conseillers en publicité et en communication :  Formule géniale, "la force tranquille", et à l'arrière, la France... éternelle. Telle qu'elle est ! Ancrée dans le terroir, sa véritable identité ! Et avec un art de vivre ancestral, simple, naturel, solidaire, plus que jamais nécessaire aujourd'hui, alors que les emplois seront de plus en plus rares, et que nous aurons de plus en plus besoin d'être autonomes.. et de manger sain pour préserver notre santé.

     

    Lorsque la 2e guerre mondiale a éclaté, les citadins ont été pris au piège. Mais la France était d'abord rurale, et elle a pu traverser cette sombre période grâce à son mode de vie lié à la terre. Et demain ? Les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial redoutent plus que tout l'autonomie des citoyens, leurs jardins potagers, la culture naturelle. Ils préfèrent nous imposer l'alimentation industrielle mortifère. Et la dépendance ! Comme aux Etats-Unis autoproclamés "plus grande démocratie du monde", et où les dirigeants commencent à interdire... les jardins potagers, pour mieux tenir à leur merci les populations.

     

    Art de vivre qui a fait ses preuves, osmose avec les éléments naturels, conjoncture internationale problématique, risques de guerre mondiale, traditions françaises... tout concourt à nous pousser à retrouver le goût, le sens et la volonté de plonger dans nos vraies racines. Retour à la terre pour tous, ou... survivre dans un monde inhumain ! Le choix est vite fait. Osons la nouveauté ! Ou plutôt, la redécouverte de l'ancien...

     

    Nous n'aurons jamais à regretter ce choix ! Il est celui de la vie, tout simplement...

     

    Chantal Dupille

     

    http://chantaldupille.over-blog.com

     

     

    ruralite-tableau-1.jpg

     

     

     

    Un thème qui m'est cher :

    La ruralité

     

     

    Il était une fois les paysans, il était une fois les villages, il était une fois hier

     

     

    Le drame vécu par les paysans. La France rurale est-elle en train d'agoniser ?

     

    Retour à la terre, à la simplicité de vie, à la solidarité.. ou mourir !

     

    Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère... blessée

     

    Foin de la "modernité", de la compétition, de la barbarie ! Hymne à la vie

     

    Laisserons-nous nos agriculteurs,comme les oiseaux,mourir en silence ?

     

    L'avenir est-il à la dépopulation, ou à la simplicité de vie ? Barbarie ou Sagesse ?

     

     


    interieur--fe-enfants-chat.jpg

     

     

    Hier et aujourd'hui,

    par Chantal Dupille

     

     

    Il y avait des enfants qui riaient ensemble

    en montant dans les cerisiers ou en jouant à la marelle.

     

    Il y avait des enfants qui chantaient en allant à l'école,

    il y aura des enfants tristes devant la Télé-Enseignement

     

    Il y avait des Tsiganes qui sillonnaient nos chemins,

    avec leurs roulottes chatoyantes, on veut brider leur liberté.  

     

    Il y avait des paysans qui travaillaient la terre,

    et qui enchantaient les paysages comme nos villages.

     

    Il y avait des ouvriers spécialisés,

    ils se sont battus pour que nous vivions mieux...

     

    Il y avait des pêcheurs qui bravaient la mer

    pour remplir nos assiettes,

    la marée noire de l'Argent va les engloutir. 

     

    Il y avait les fonctionnaires de l'Etat,

    ils sont privatisés, livrés à la rentabilité meurtrière.

     

    Il y avait des apprentis qui aimaient leur travail,

    et qui valorisaient chaque geste. Ils deviennent un souvenir.

     

    Il y avait des médecins de famille

    qui étaient nos amis, avec dévouement,

    il n'y a plus que des cabinets médicaux où l'on travaille à la chaîne.  

     

    Il y avait un employé à la station service, dans le bus,

    dans les couloirs des métros. Où sont-ils ?

     

    Il y avait des gendarmes et des gardes-champêtres,

    il y aura des caméras de surveillance.

     

    Il y avait des soldats de la République pour défendre la France,

    il y aura des mercenaires sans foi ni loi ni racines.

     

    Il y avait des artisans pour perpétuer, pour parfaire.  

    Il y aura des multinationales anonymes.

     

    Il y avait nos petits boutiquiers accueillants,

    nos petits marchés colorés,

    il y aura des super et des hyper marchés

    protégés comme des forteresses.

     

    Il y avait des villageois qui faisaient la fête, 

    il y aura des déserts mélancoliques.   

     

    Il y avait des anciens sur le pas de leurs portes,  

    que tout le monde cajôlait.

    Sont-ils promis à l'épuisement et à l'euthanasie ?

     

     

    C'était la vie hier,    

    aujourd'hui il y aura

    des numéros, des consommateurs, des robots,

    des cobayes, des esclaves, de la chair à canons.

    C'est la modernité, que voulez-vous...

    On n'arrête pas le progrès. 

     

    Et ....... 

    Et si on l'arrêtait, tous ensemble ?

     

    Il était une fois les paysans, il était une fois les villages, il était une fois hier

       

     

      interieur-naturel.jpg.

     

    Témoignages du temps de nos grands-parents (2). Appel à tous les témoins

    Témoignages du temps de nos grands-parents (1). Appel à tous les témoins

    .

     

     

    Blomaert : Paysage avec paysans au repos.
    Paysage avec paysans au repos, par Abraham Blomaert.
    .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :