• Gilets Jaunes : La France se met en marche, et avec elle, demain, le monde ? (Chantal Dupille dite eva R-sistons)

     

     

     
    Suivre mon actualité à contre-courant :
     
     

     
     
    La France se met en marche
    et avec elle, bientôt, le monde ?
     
    par Chantal Dupille (eva R-sistons)
     
     
    Il est temps de se débarrasser du dictateur Macron. Il était déjà potentiellement un dictateur AVANT son élection abusive, puisque apprenant que je préparais un dossier (1) sur lui, il s'est arrangé pour qu'il ne sorte pas tant qu'il n'était pas Président ! Journaliste d'investigation, j'avais pressenti dès le départ, qu'il serait le fossoyeur de la France. Maintenant, presque tous les Français ont ouvert les yeux, et en priorité, ils demandent sa démission.
     
    Les Gilets jaunes doivent aller jusqu'au bout, au moins pour obtenir un référendum ou de nouvelles élections. Et puis leurs actions ne représentent pas seulement un enjeu décisif pour la France, mais aussi pour l'Europe et même pour le monde (effet de contagion du Mouvement contre, en fait, le Système qui sacrifie les intérêts des peuples aux profits croissants d'une minuscule minorité).
     
    M. François Asselineau (UPR), lui, n'hésite pas à demander la destitution du Président, avec des arguments juridiques : Procédure de destitution du Président de la République, en vertu de l'article 68 de la Constitution et motivée par 10 manquements aux devoirs constitutionnels du président : https://www.youtube.com/watch?v=ccBKAA5L6_0, ou le référendum d'initiative populaire https://www.upr.fr/actualite/referendum-dinitiative-populaire-francois-asselineau-et-lupr-sont-pour/ .

    D'autres appels surgissent, par ex celui du CNT : https://conseilnationaldetransition.org/appel-national-aux-gilets-jaunes/
     
     
    On constate de plus en plus, avec le jeune Président, un fossé entre le pays réel et le pays "légal" (l'Etat "républicain", antagoniste aux intérêts du pays réel). Cet Etat soi-disant "républicain", est contre les libertés, l'égalité entre les Français, et la fraternité puisque sous sa férule, il ne cesse de diviser. Tandis que les amis d'Emmanuel Macron, les "premiers de cordée" qui l'ont d'ailleurs aidé à accéder au sommet de l'Etat, bénéficient de multiples cadeaux et avantages, le peuple s'appauvrit et souffre chaque jour un peu plus, en se sentant, de surcroît, méprisés ; rien d'étonnant, d'ailleurs, puisque ils ne sont "rien" pour le Président - un Président qui n'aime même pas la France ! Au point, avec ses partenaires du Nouvel Ordre Mondial, de procéder sournoisement à un "génocide" ??? Je pense aux onze vaccins, oui ONZE, administrés aux nouveaux-nés, qui  à mon avis, n'augurent rien de bon pour les décennies à venir...
     
    La violence est d'abord sociale. Les Français, avec le Président Macron, sont littéralement dépouillés - bientôt comme en Grèce ? Et au moment où les Gilets jaunes ont commencé à se faire entendre, le Président allait offrir de nouveaux avantages fiscaux aux traders, ses amis !
     
    Après avoir privé les travailleurs de leurs protections, amputé le patrimoine français et commencé à privatiser tout, Macron va-t-il oser, également, s'attaquer au système de retraite par répartition et à la sécurité sociale, entre autres ? STOP !!!
     
    La lettre de Gérard Privat (Avenir Solidaire http://avenir-solidaire.fr/gilets-jaunes/) destinée aux Elus et aux merdias, résume, à mon avis, les revendications des Gilets Jaunes. Le site Réseau international, lui, recense les 42 revendications envoyées par les Gilets Jaunes aux députés et aux médias : https://reseauinternational.net/le-programme-politique-revolutionnaire-des-gilets-jaunes/ .
     
    Le Mouvement des Gilets Jaunes est une espérance pour la France, une France qui se met en route pour ébranler un Système oppressif. Mais en fait, le monde entier a les yeux fixés sur notre pays : En Belgique, déjà, des Gilets Jaunes apparaissent, et peu à peu, partout. En clair, ce que j'appelle depuis dix ans, va-t-il enfin se réaliser ? Une révolution mondiale contre le Nouvel Ordre Mondial, la globalisation qui creuse les inégalités, qui dépouille les peuples, et qui de surcroît, désormais, organise la destruction des Nations, des familles, des traditions, des libertés... société perverse, déshumanisée, hyper technique et matérialiste, totalitaire !
     
    Les médias sont le pire ennemi des peuples, puisqu'ils déforment toute la réalité et qu'ils manipulent les esprits : Depuis dix ans, aussi, j'appelle à la mobilisation contre eux...
     
    La République de Macron en marche ? Non, c'est la France qui se met en marche, toute la France qui se dresse contre l'Oligarchie qui l'écrase.. et qui va bientôt devenir un exemple pour les peuples !
     
    Chantal Dupille dite eva R-sistons
     
     
     

    .
    Je publie cette lettre de l'association Avenir Solidaire,
    pour la faire mieux connaître :
     
    GILETS-JAUNES
     
    Cette lettre a été envoyée mercredi 5 décembre 2018 aux élus locaux et publiée le même jour sur le site d’Avenir Solidaire.
    http://avenir-solidaire.fr

    Gérard PRIVAT



    Cette lettre, destinée aux élus locaux, est également envoyée pour information à l’attention :
    — Du Président de la République ;
    — Du Président du Sénat, Sénatrices et Sénateurs ;
    — Du Président de l’Assemblée nationale, Députées et Députés ;
    — Du Premier ministre ;
    — Du Président du Conseil Constitutionnel, Conseillères et Conseillers ;
    — Du Vice-président du Conseil d’État, Conseillères et Conseillers ;
    — Du Président du Conseil économique, social et environnemental, Conseillères et Conseillers ;
    — Du Premier Président de la Cours des comptes, du Procureur général, Magistrates et
    Magistrats ;
    — Des Présidentes, Présidents, Conseillères et Conseillers, des Assemblées territoriales, des
    Conseils territoriaux, des Conseils départementaux.
    Cette lettre est également adressée aux médias.
     
    Lisle-sur-Tarn le 4 décembre 2018

     
    GILETS-JAUNES
     
    Madame le Maire, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

    « Les Gilets-Jaunes, c’est le Peuple, la force reconnue de la nation. »
    Aller à Paris pour manifester est sans doute bon pour les partis politiques ou les syndicats qui, eux, ont besoin de montrer leur force.
    Pour nous, il est certainement préférable et plus utile que le Peuple se fasse entendre au quotidien, sur tout le territoire, en de nombreux groupes locaux.
    Concernant Paris, ce sont les Parisiens eux-mêmes et les habitants de la périphérie qui sont les mieux placés pour s’en charger tout en évitant les violences gratuites inacceptables.

    Le peuple est naturellement pacifique.
    Lorsqu’il agit violemment c’est en réponse à des provocations ou à des violences du pouvoir, déclarées ou sournoises comme c’est le cas actuellement.

    A Paris, M. Macron est déjà le délégué permanent des Français.
    Le signal du mécontentement est suffisamment puissant pour être entendu.
    S’il n’entend pas le peuple, il n’entendra pas davantage des sous-délégués.
    Pour comprendre, il suffirait à M. Macron de se débarrasser de son comportement  orgueilleux et parfois méprisant.

    Les revendications sont multiples ; nous devons les synthétiser de façon à répondre à l’ensemble des attentes sans les dégrader. « Le diable se cache dans les détails. »
    Ne traitons donc pas les détails dans l’urgence ; allons à l’essentiel car la nation est en péril.

    En urgence, réinstaurons la confiance et la dignité, redonnons des moyens de vie décente à tous et du sens à la vie sociale.
    Finissons-en avec l’injustice des puissants ! Pour cela, exigeons une véritable démocratie !

    Mettons en oeuvre les principes de la souveraineté du peuple et de la nation, de la citoyenneté, du juste retour de la richesse, de la simplification de la vie sociale, de la séparation réelle des trois pouvoirs institutionnels, du respect de l’environnement, de la justice sociale, soit :
    — Les référendums d’initiatives populaires pouvant aller jusqu’à la destitution du président de la République ;
    — Le vote blanc, reconnu à valeur identique aux votes exprimés, qui pourra annuler une
    élection ;
    — Le revenu vital pour tous, en supplément des autres revenus, majoré pour les personnes
    handicapées et minoré pour les enfants, qui remplacera toutes les aides ;
    — La suppression de toutes les taxes, y compris la TVA, et l’augmentation des tranches de
    l’impôt sur le revenu, de plus, imposition particulière des fortunes aux origines douteuses ;
    — La construction de l’Europe des Peuples en remplacement de l’Union Européenne.
    — L’indépendance de la justice ;
    — La maîtrise de la finance ;
    — La nationalisation des grands groupes industriels.
    — La relocalisation des entreprises ;
    — Le développement de l'Intelligence artificielle et son encadrement dans ses répercussions en revalorisant le Français.
    — La simplification administrative des communes et des moyens d’actions plus efficaces pour les élus locaux ;
    — Un logement décent pour chaque famille ;
    — Les moyens nécessaires pour la recherche d’énergies nouvelles qui permettront une évolution de la vie sociale respectueuse de la nature.
    — La réalisation de ces différents points tient dans la cohésion de l’ensemble et dans la volonté de tous les mener à bien, simultanément, là sera le succès.
    Pour tout cela, d’énormes masses financières existent qui attendent d’être réorientées au service du bien commun.
    Ces points fondamentaux permettront de résoudre le plus grand nombre des difficultés actuelles.
    La coopération et le partage deviendront alors naturels et permettront, dès lors, de traiter facilement toutes les demandes légitimes.

    Élus locaux, vous qui êtes confrontés aux réalités du terrain, votre rôle est primordial dans le
    fonctionnement démocratique de la nation.
    La méfiance du peuple est installée envers les partis politiques, les syndicats et les grands médias.
    Face à l’urgence, vous pouvez renforcer l’unité entre vos concitoyens en tempérant la violence actuelle et les délires du pouvoir central.
    Toutefois, si M. Macron est sourd, la situation va se durcir ; la question est : jusqu’où ?
    En cas de surdité présidentielle aggravée, ce ne sont pas des sous-délégués mais seulement des élections anticipées qui pourront régler le conflit.

    Oeuvrons pour l’unité de la nation, la justice sociale et la paix.
     
    Soyez assurés, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers, quelles que soient vos opinions, de notre profond respect pour votre dévouement à vos concitoyens.

    Gérard PRIVAT  Dominique LE HALPERT  Patrice VINOUZE

     
    AVENIR SOLIDAIRE
    Association Loi 1901
    BP 40 - 81602 Gaillac CEDEX - (F)
    06 32 92 58 97

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Christian SÉBENNE
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 23:01

     

    Fort de ces trahisons, il est important de réaliser que ceux qui sortent du moule à prévaricateurs patentés qu’est l’ENA, sont formatés de gauche comme de droite à l’idéologie mondialiste de l’hyper classe des Banksters (banquiers voleurs) rentrent dans le rang, font carrière sur le même credo : le libéralisme judéo-maçonnique, autrement dit, le mécanisme de « l’argent dette », mécanisme expliqué ici par Etienne Chouard:
    https://www.youtube.com/watch?v=89PfqnbUGdA 

    Étienne Chouard – La dette – partie 2

    https://www.youtube.com/watch?v=_4d73ZWJlgQ 

    Nous sommes tous à la mendicité, pourquoi ?

    Dites vous bien que ce qui est valable dans de nombreux pays qui ont été asservis par la dette comme la Grèce, l’est à plus forte raison pour nous autres en France et ce depuis 1973, date à laquelle là aussi, le poulain de l’écurie Rothschild, le président George Pompidou nous mettait en esclavage en cédant le droit régalien de la France d’émettre sa monnaie en donnant ce privilège aux banques privées, le privilège d’émettre la monnaie. En 1973, nous n’avions pas de dette, depuis cette date de haute trahison fatidique, nous sommes à ce jour sous le joug d’une arnaque : une fausse dette de 6.000 milliards d’Euros.

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-loi-no73-7-du-3-janvier-1973-87472 

    Il faut bien comprendre que ceci en 1973 était « le casse du siècle », qui, une fois sur les rails fut caché aux yeux du public par une orchestration subtile, à savoir que tous les medias étant entre les mains du pouvoir judéo-maçonnique, presse écrite, radio et télé, jusqu’au CSA qui était à l’État et qui vient d’être racheté par l’hébreux Vincent Bolloré, permet ainsi en “douceur“ la dissimulation hermétique de toutes leurs magouilles.

    Dès lors, la main qui donne étant au dessus de celle qui reçoit, il y a inversement des pouvoirs, les banquiers champions de “l’usure“ ont bien compris qu’ils étaient les maîtres du jeu, et que si il y a un corrupteur il y a un corrompu, ceux-ci ont été prompts à tout museler sur leur passage d’où la somme des “affaires“, n’ayant aucune limite dans leur soif de cleptomanies et de corruptions, tous nos acquis, nos biens ont disparus sans crier, sans faire de bruit et disparaissent jusqu’à ce qu’aujourd’hui, acculés à la faillite et à la famine, les Gilets Jaunes se montrent, mais combien de « dizaines de milliers de nos concitoyens » sont déjà morts en chemin, de détresses, désespoirs ou se sont suicidés. 

    Emmanuel Macron est un pur produit de l’écurie Rothschild de cette French-American- Foundation qui détruit tout sur son passage au profit d’un cartel du Nouvel Ordre Mondial des Bilderberg de la Franc-Maçonnerie, souvenez vous pour ne citer que celui-ci, le franco-israélien Patrick Drahi, sorti de rien et qui par l’opération du fait du prince, et alors que l’ancien ministre des Finances Arnaud Montebourg s’y était opposé, son successeur, Emmanuel Macron de la mamamouchi Hollande, passera outre, et attribuera la société SFR pour un plat de lentilles et une “ombre“ que dis-je un cadeau au dossier de 14 milliards d’euros, une falsification comme tant d’autres qui permet à ce personnage de vivre en Suisse sur notre dos, de ne pas payer un seul centime d’impôt et de s’en vanter…

    http://citoyenveilleur.canalblog.com/archives/2017/03/05/35013727.html 

    Une gestion deux poids deux mesures, déifiée avec la bénédiction d’une justice aux ordres qui autorise à toute cette bande de voleurs de s’engouffrer dans la brèche en toute impunité pour un pillage en règle de toute la France dans le silence assourdissant d’une merdia-sphère complice, renforcée par des lois iniques sur un pseudo “secret des affaires“…

    A tel enseigne que, dans l’inversement des valeurs certains vont plus loin : « L’argent est le dieu de notre temps et Rothschild est son prophète ». Il fallait oser le dire !

    Alors, pour que les choses changent, ici comme ailleurs, il y a quelques années une jeune canadienne Victoria Grant âgée de 12 ans à l’époque a résumé très brillamment dans une courte vidéo la synthèse de notre exploitation par la dette et la solution, si cette gamine était capable de décortiquer le problème de la dette, son exposé clair et sans faille aidera une foule de gens à comprendre et sortir de l’esclavage dans lequel ils nous ont plongé.

    une jeune écolière canadienne Victoria Grant expose le problème de la dette:
    https://www.dailymotion.com/video/x4vqvwt 

    Les Gilets Jaunes et nous autres pouvons avoir toutes les bonnes raisons de vouloir un mieux être pour nos proches, nos enfants, nous mêmes et nos compatriotes, or, si nous ne sortons pas maintenant, immédiatement de ce système de prévarications généralisé de la dette par l’usure que dénonçait déjà le Christ il y a 2 .000 ans au carreau du Temple, nous serons toujours des esclaves corvéables à merci.

    En 1973, l’État avait donc cédé son privilège de battre monnaie aux banques privées, or, de la même manière qu’il a cédé ce privilège, l’État le reprend sans autre forme d’explication et, en prime en incarcérant illico tous les banksters, ministres et hommes de loi véreux, comme l’ont fait l’Islande, la Russie et la Hongrie.

    Christian Sébenne

    <style></style>
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :