• Comment allons-nous vivre dans quelques années ? Imaginons demain..

     
     
    Mardi 8 janvier 2013

     

     

     

    Naturellement, tout ressemblance avec la réalité sera purement fortuite !

     

    http://speleoclubampus.free.fr/La%20page%20du%20speleo/LaPageDuSpeleo.html

     

     

    2020, 2030 ?

    Des lendemains pas si radieux que ça...

    Par Chantal Dupille

    .

     

    Parfois, je pense au monde de demain. S'il existe encore, bien entendu. Autrement dit, si les cinglés de Tel-Aviv n'ont pas bombardé l'Iran qui aura usé légitimement de son droit de défense, ce qui entrainera l'intervention, peu à peu, de tous. On peut évidemment imaginer d'autres scénarios, comme celui des effluves nucléaires des centrales iraniennes bombardées qui empesteront la terre entière, et particulièrement les Etats voisins; Suivez mon regard....

     

    Sachant que le Pentagone a pris en mains lui-même l'avenir des humains, en monopolisant 90 % de la Recherche (certainement pas pour les meilleures raisons du monde, puisque les scientifiques récalcitrants sont éliminés), on est en droit d'imaginer que notre avenir ne sera pas radieux. Et les campagnes de vaccination du milliardaire Bill Gates auront déjà supprimé une partie du problème, puisque bien des femmes auront été rendues stériles.

     

    Les campagnes auront été vidées de leurs habitants (50 exploitations agricoles disparaissent par jour en France, la désertification s'accentue), et tout le monde se retrouvera dans des mégapoles géantes, ou plus exactement dans des cages bétonnées et abondamment parfumées par les chemtrails

     

    Or donc,  en supposant que Monsieur ait encore la chance d'avoir un travail, il sera sous-payé et flexibilisé à souhait, et les familles seront aussi rarement réunies qu'elles seront recomposées. Madame acceptera n'importe quelle tâche pour mettre un peu plus d'eau polluée dans la soupe industrielle (bonjour les cancers !),  ou pour offrir à la nichée, de temps à autre, des insectes ou des vers grillés; les enfants livrés à eux-mêmes seront soit dans la rue, soit devant leur écran. L'Ecole ? du passé, voyons ! Ce sera l'ère du Télé-Enseignement, ainsi il n'y aura plus de profs coûteux,  contestataires, parfois malades ou en congé de maternité, et tout le monde apprendra exactement la même chose, dans son coin, et sans risquer de rencontrer des élèves un peu trop bien renseignés. La télévision parachèvera l'éducation de tous au Journal du Soir, avec des Pujadas et Co : En véhiculant la Pensée Unique officielle, comme dans le Télé-Enseignement. 

     

    Et comme les bistrots où s'échangent les idées seront remplacés par des pubs à la mode anglaise, plus de contact avec personne. D'ailleurs, on ne communiquera plus que dans la langue de Shakespeare, celui-là même qui, déjà, disait : "Des fous conduisent des aveugles". Les nostalgiques du Français pourront encore l'entendre dans des reconstitutions historiques. Et les amateurs d'Opéra pourront écouter leurs chanteurs préférés accompagnés de piano, comme l'annonce l'ambassadeur du Nouvel Ordre Mondial, Jacques Attali.

     

    Si Monsieur est cadre, il devra dormir au travail pour être à la disposition du patron virtuel. Le dimanche, pas d'Eglise, pas de repas familial, on travaille ou on fait les courses au super-marché qui proposera des produits toujours plus toxiques. Tous pucés, nous n'aurons pas besoin de porte-monnaies, et tout se fera automatiquement et virtuellement. L'Université ? Réservée aux riches. La Santé, aussi. Et les plus âgés seront euthanasiés, Jacques Attali l'a annoncé dans ses "Conversations d'avenir" : Les retraités, en gros, sont "coûteux, inutiles, improductifs, piètres consommateurs". C'est la modernité, que voulez-vous ! Civilisation ou barbarie, le NOM a choisi. Nous sommes priés d'adopter ce modèle. De gré... ou de force ! 

     

    Pour favoriser la dépopulation, l'homosexualité sera encouragée, la théorie du genre deiendra la règle, et les enfants se verront proposer de devenir chair à canons pour le plus grand profit de l'industrie de l'armement.

     

    On pourra encore voter, mais pour les candidats présentés comme les meilleurs par les Médias aux ordres, déjà Manuel Valls est lancé comme la lessive "préférée" des Français (naturalisée, d'ailleurs). Et nos zélés Zélus signeront les décrets choisis par les technocrates de Bruxelles eux-mêmes aux ordres des banquiers anglo-saxons au service de Goldman Sachs. Et tout sera pour le mieux dans le Nouvel Ordre Mondial totalitaire ! 

     

    Ceux qui ne seront pas d'accord avec ce paradis artificiel, iront dans la rue et ils trouveront en face d'eux des mercenaires étrangers dûment payés pour tirer dans le tas comme le Traité européen le permet. La peine de mort sera rétablie pour les récalcitrants. Les drones seront abondamment utilisés.

     

    Chez nous, les militaires, les gendarmes et les policiers auront été vaccinés de force (programme de dépopulation) et privés de leur travail. Pour éviter qu'ils refusent de tirer sur leurs enfants privés d'avenir !

     

    Et ceux qui seront déprimés pourront toujours fumer, se droguer, ou se pendre. Il n'y aura pas de travail pour tout le monde, et les bouches inutiles seront priées de se résigner à leur sort. Ou de déguerpir (à l'étranger, par ex, comme pour les Espagnols), mais la contestation du désordre établi ne sera pas tolérée. 

     

    Allez, il restera les jeux, petits ou olympiques, les potins des vedettes et des royautés, et la télévision. Alors, elle sera pas belle, la vie ?

     

    Souriez (pas trop), vous êtes roulés !

     

    Bon sang, réveillons-nous !

     

    Chantal Dupille

     

    http://chantaldupille.over-blog.com

     

     

    homme.jpg

    Juste sur les effluves nucléaires,
    pas si anodines que ça, voyez ici :
    Retraités :
    .
    ll paraît qu'on commence à les délocaliser en Europe de l'Est, où leur entretien coûtera moins cher ! Joli, joli monde ! (C.D.)
     .

    En France, 50 exploitations agricoles

    disparaissent chaque jour ....

    Les 4 Temps du Management

    Un document pathétique d'Edouard Bergeon et Luc Golfin

    Notre Histoire va-t-elle nous échapper ? Les petits paysans qui sont l'âme de notre pays, les gardiens de nos villages, les magiciens de la terre nourricière, eux qui pour pourvoir à notre alimentation se donnent à leur difficile tâche 365 jours par an du matin au soir, sont-ils une race en voie d'extinction ? Sont-ils en train de livrer leur dernière bataille ? Avec leur disparition, nos villages vont-ils mourir, devenir des déserts ? Leur détresse me touche, elle m'atteint en plein coeur. Elle nous concerne tous !

    En face d'eux, un mur contre lequel ils se fracassent : Bruxelles et sa loi implacable. Bruxelles et les nouvelles normes européennes. Bruxelles et les plans de modernisation de l'élevage, Bruxelles et ses normes sanitaires environnementales. Alors, le petit paysan s'endette pour satisfaire les technocrates. Et il ne peut rembourser... La machine implacable se met en marche, qui va le broyer. La ferme, les installations, les bêtes, doivent être vendues aux enchères : Les banques attendent, les fournisseurs attendent. Notre petit paysan, la rage au coeur, regarde son univers s'effondrer, tout un monde s'écrouler. Son couple se disloque. Les enfants n'auront rien, ils n'hériteront pas du labeur d'une vie, ils n'hériteront pas du savoir-faire paternel. C'est fini, tout est fini. Il n'a plus rien à quoi se raccrocher. Il a envie de mourir. Et de plus en plus souvent, il en meurt... Et nos villages voient partir ceux qui les ont nourris, le désert avance, la France perd son âme....

    Le petit paysan n'a plus sa place, il a perdu la bataille, il a perdu sa dernière bataille. L'agriculture, maintenant, c'est une multinationale. Mais les villages ne se résignent pas. La France ne peut pas se résigner....

    La fin d'un paysan, c'est un peu la nôtre, aussi !

    .

     

    VIDEO  ICI:

     

    http://www.4tempsdumanagement.com/La-fin-d-un-entrepreneur-paysan-qui-a-perdu-sa-derniere-bataille-entre-souffrance-et-resilience_a5330.html

     

    .

    .
    .

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :