• Argentine : Alerte, l'Empire s'en prend maintenant à Cristina Kirchner

     
     
    Vendredi 9 novembre 2012

     

    Cristina-Kirchner
    http://www.bresilalille.com/amerique-latine/actualites-de-l-amerique-du-sud/argentine-cristina-kirchner-prete-serment-pour-un-second-mandat.html

    .

    Argentine :

    L'Empire s'en prend à Cristina Kirchner. 

     

     

    Affaire à suivre ! Cristina, la grande Cristina, a osé !

    L'Argentine, avec courage, rompt l'isolement diplomatique de l'Iran

    Et donc l'Empire usraélien veut le lui faire payer

    (d'autant que c'est une femme vraiment de gauche

    et que les époux Kirchner ont défié les banksters !) :

    En déstabilisant le pays,

    en utilisant les réseaux sociaux pour pousser

    les Argentins à manifester contre elle.

    Et ensuite imposer un pion de Washington et de Tel-Aviv !

     

    NB : C'est la méthode "Obama" qui prévaut !

    Romney, lui, aurait utilisé la manière forte

    envers les pays non-alignés;

    Obama-Brzezinski choisit la manière "douce", subtile :

    Par la déstabilisation du pays, de l'intérieur

    (genre Révolution de couleurs)

     

    Chantal Dupille

     

    La propagande commence :

    Argentine : manifestations massives contre Cristina Kirchner

    NB : Les Argentins oublient le rôle des Kirchner dans la résurrection du pays miné, ruiné par les exigences du BM et du FMI. Les banksters veulent reprendre la main ! (Chantal)

     

     

    Bashar al-Assad et sa femme Asma

    Bashar al-Assad et sa femme Asma

     

    Et pour venir à bout de la Syrie,

    tous les moyens sont bons :

     

    Le dernier en date,

    après avoir tenté de pousser Mme Assad

    à quitter son mari et à se réfugier... à Londres :

    L'Appel aux femmes contre les dirigeants non-alignés.

    "Le temps est venu pour les dames de défiler" !

    Notons au passage le courage de Bachar-el-Assad

    à qui Cameron propose l'exil à son tour :

    "Je suis né dans mon pays, j'y mourrai aussi" !

    Vous voyez nos larbins servir leur pays jusqu'à la mort ?

    Et lorsque l'Occident impose le départ à Bachar,

    il répond aujourd'hui avec courage :

    "Seules les urnes peuvent

    décider de l'avenir du Président".

     

    Evidemment ! Belle leçon d'un "dictateur"

    en matière de démocratie !

     

    Chantal

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :